Jeanne Cherahl chante en solo ou en duo pour raconter le quotidien, avec onirisme, ironie, humour, tendresse, avec un je-ne-sais-quoi de complètement déjanté…

Qui est Jeanne Cherhal ?

Jeanne Cherhal est une chanteuse, autrice-compositrice-interprète et pianiste française, née le 28 février 1978 à Nantes. […] Le 20 septembre 2019 sort son sixième album L’AN 40 (Barclay), qu’elle a entièrement écrit, composé et arrangé. Le disque est réalisé par Sébastien Hoog et enregistré en grande partie à Los Angeles par Ryan Freeland. Il fait la part belle au piano, et on y retrouve les musiciens Jim Keltner et Matt Chamberlain, ainsi qu’une chorale Gospel. 

fr.wikipedia.org

Une conteuse du quotidien

Le morceau qui m’a fait découvrir Jeanne Cherhal est Le petit voisin, extrait de son deuxième album Douze fois par an, sorti en 2004, sous le label « Tôt ou Tard ».

Jeanne Cherhal – Le Petit Voisin (Live)

Jeanne Cherhal chante en solo et en duo avec des artistes qui m’électrisent tout autant…

Avec Vincent Delerme, elle reprend en duo le titre Quand on et très amoureux, un portrait tendre et plein d’humour sur le couple, ses aléas, ses vérités et surtout… l’amour.

Vincent Delerm et Jeanne Cherhal – Quand on est très amoureux (Live)

Elle collabore aussi avec Thomas Fersen sur le titre La Barmaid. Deux univers où les personnages côtoient à la fois l’envers et l’endroit les décors de la vie, entre réflexions philosophies et envolées imagées, frôlant parfois l’imaginaire. Doux et délicat mélange.

En 2004, elle chante en duo avec Jacques Higelin plusieurs titres dont La rousse au chocolat sur la scène de La Cigale.

Jeanne Cherahl est Betty Quette dans Le Soldat Rose, le conte musical de Louis Chedid créé en 2006, avec M dans le rôle principal et aux côtés d’Albin de la Simone, Vanessa Paradis…

En 2009, elle reprend le titre Janine, de et avec Camille. Un morceau identitaire à la fois direct et déjanté. Et ce, quelques années après avoir chanté avec Nouvelle Vague sur la reprise de Too drunk to fuck des Dead Kennedys. Un duo déjanté, libéré, libre !

Janine par Jeanne et Camille
Too drunk to fuck par les Dead Kennedys

J’ai aimé aussi sa collaboration avec Emily Loizeau sur le titre La femme à barbe, un morceau que j’adore extrait de l’album Pays Sauvage – sur lequel on entend aussi Thomas Fersen. Une plongée dans un pays onirique, parfois ironique, plein d’humour et de vérités. Une collaboration empreinte de douce folie, tout comme sa collaboration avec Brigitte Fontaine, autre personnage haut en couleurs qui ne laisse pas non plus indifférent.

Emily Loizeau – La femme a barbe – Pays Sauvage (2009)

Puis vient le morceau Brandt Rhapsodie sur lequel Jeanne Cherahl travaille avec Benjamin Biolay dont j’ai découvert les textes, la voix. Un titre ‘coup de poing’ sur la vie d’un couple dont la vérité se résume en 4:54 minutes. Une claque !

Brandt Rhapsodie – Benjamin Biolay et Jeanne Cherhal

Brandt Rhapsodie (écrite par J. Cherhal et B. Biolay) en duo avec Benjamin Biolay et chœurs sur Tout ça me tourmente sur l’album La Superbe de Benjamin Biolay

fr.wikipedia.org

En 2010, Jeanne Cherahl m’interpelle à nouveau avec sa collaboration en tant qu’auteure sur le morceau Je ne veux pas ton pouvoir sur l’album African Revolution, de Tiken Jah Fakoly qui en a composé la musique. Une interprétation avec force, conviction et émotion.

Je ne veux pas ton pouvoir · Tiken Jah Fakoly African Revolution ℗ 2010 Barclay

Puis, je l’avoue, j’ai un peu perdu le fil… Jusqu’en 2017, avec le duo majestueux qu’elle offre avec Bernard Lavilliers. L’Espoir sur l’album 5 minutes au paradis. Et je découvre au passage d’autres morceaux pour lesquels je suis passée à côté, comme Cinq Ou Six Années, Le vieux avec Sanseverino.

Et en 2019, Jeanne Cherhal nous parle de L’an 40

Fabien Escalona reçoit la chanteuse Jeanne Cherhal – Médiapart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram