Versailles sous la brume

Il n’y a rien de plus beau que les levers et couchers de soleil. Lorsque cette lumière se mêle à la brume, elle en deviendrait presque mystique.

Il n’y a rien de plus beau que les levers et couchers de soleil. En montagne, à la mer, de son balcon, d’une terrasse, de sa fenêtre, dans les livres. Au-dessus des lumières de la ville ou en pleine campagne. A Versailles…

Le soleil illumine les eaux du parc, les façades du château, les statues et les arbres aux abords des allées… Tout y est baigné d’une lumière particulière. Si particulière qu’elle en devient une exigence, comme une rencontre attendue. Une lumière au fond de soi comme un rayon d’espoir d’une rencontre solaire. Royale.

Lorsque cette lumière se mêle à la brume, elle en deviendrait presque mystique. Elle tend à percer tous les mystères de l’Histoire. Le temps d’une pause. D’une pose. On en oublie le froid. Sur les doigts. Le visage.

J’ai essayé d’en capter le sens, la vue, l’émotion… La lumière intérieure que j’ai ressentie. Doux mélange en hiver, alors que le printemps approche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *